Le jardin

C'est la quintessence d'une terre qui s'exprime ici. La Corse peut y être explorée, humée et admirée à travers toutes les plantes de son maquis et les vestiges d'une ancienne activité agricole. On y chemine entre oliviers, cyprès, lauriers-roses et c'est toute la Méditerranée sublimée dans un cadre exceptionnel. Ouvert au public au printemps 2005, le Parc de Saleccia est un lieu de détente, de découverte et d'inspiration. Pour les amoureux des jardins de la Corse et du Sud, c'est un exemple de ce que peut offrir un paysage revisité par l'homme.

Vue aérienne

Des conditions difficiles

Un sol pauvre et peu profond, un climat chaud et sec (pluviométrie annuelle moyenne 550 mm), une des régions les plus ventées de l'île…qui aurait osé transformer ce lieu en jardin d'ornement ?
C'est pourtant ce qu'a fait le paysagiste et pépiniériste Bruno DEMOUSTIER.
Grâce à sa connaissance approfondie de la flore locale, à son talent, à sa passion des jardins, à sa persévérance et grâce au soutien permanent de son épouse Irène, il a transformé ce lieu, où ne vaquaient plus depuis longtemps que quelques vaches, en un espace paysagé extraordinaire.

Partie en plaine, partie en coteaux, le Parc de Saleccia s'étend sur une superficie de 7 hectares dont 5 sont paysagés
L'architecture du Parc de Saleccia s'appuie sur une base de lentisques, d'oléastres et de rochers de granit préexistants. Pas de bouleversement de terrain, le créateur du parc s'appuie sur le relief des lieux. Tel un artiste peintre, il a confectionné au fil du temps des tableaux paysagés où les formes et les déclinaisons de verts se mettent en valeur les unes les autres.
Au fil des ans, au fil des saisons, le Parc est en perpétuelle transformation, c'est un espace vivant.

Contact

L'espace Méditerranée

Dans cette grande rocaille bordant une pelouse de plus de 4000 m2 (il s’agit en fait de Kikuyu, une graminée très rustique, très résistante, très peu gourmande en eau, mais attention à l’invasion) vous découvrirez successivement des plantes des autres régions du monde à climat méditerranéen se mêlant à la végétation locale : Méditerranée occidentale puis orientale, Afrique du nord et Canaries, Afrique du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande, Californie et Chili.

Le travail du paysagiste s’exprime ici pleinement : cette grande étendue plane met parfaitement en valeur le relief environnant, sublimant les formes végétales, du rond des lentisques au vertical des cyprès et l’infini dégradé des feuillages, du vert le plus profond à l’argenté des oliviers.

Au mois de mai vous y découvrirez un festival de couleurs ainsi qu’une plante particulièrement rare et impressionnante avec ses grandes fleurs blanches : le Romneya Coulteri ou Pavot en Arbre de Californie.

C’est un espace très relaxant, particulièrement en début et fin de journée. C’est un peu le clou du Parc.

Contact
fleche
fleche

LE JARDIN DES QUATRE COULEURS

Créé après l'ouverture du Parc (2007), son architecture de pierre met en scène l'ambiance des cours secrètes de nos villages.
Le Jardin des Quatre Couleurs représente une fleur à quatre pétales, chacun dans une couleur différente : bleu, jaune, rose et blanc. Les végétaux présentés ici ne sont pas nécessairement méditerranéens, ils sont choisis pour leurs couleurs.

Le gazouillis des petites fontaines, la vue sur la mer au-dessus des lauriers-roses, rend cet endroit particulièrement apaisant. L'ombre du grand chêne vert central et l'air marin qui y circule conservent une fraîcheur particulièrement bienvenue en plein été.

Contact
fleche
fleche

LA VALLÉE DES LAURIERS-ROSES

Particulièrement luxuriante en début d'été, la Vallée des Lauriers-roses est bordée d'Immortelles d'Italie qui se couvre de petites fleurs jaunes en juin. A partir de là et durant tout le mois de juillet, c'est un feu d'artifice de couleurs que nous offre la collection de Lauriers-roses. A fleurs simples, doubles ou triples. Pourpre, blanc, jaune, saumon, fuchsia ... contrairement à ce que son nom indique le Laurier-rose comprend bien d'autres couleurs.

Vous y découvrez des Lauriers-roses créés par Bruno DEMOUSTIER comme l'Immaculata, un blanc pur à fleurs doubles, ou le Rubis de Corse, rouge profond à fleurs triples, et aussi le Scandula, l'Isola–Rossa, ou encore le Chiar di luna.

Contact
fleche
fleche

LES BASSINS

Conçus par le paysagiste, alimentés par l’eau arrivant au Jardin des Quatre Couleurs, les deux bassins amènent une touche de fraîcheur durant la visite.
Outre les nénuphars aux fleurs somptueuses, vous y trouverez diverses plantes aquatiques et de berges : Pontederia, Carex, Myriophyllum, Iris d’eau et Zoysia en bordure.
Les belles carpes Koï viendront probablement vous saluer.

Contact
fleche
fleche

L'OLIVERAIE

Sur les trois grandes terrasses de l'Oliveraie, les meilleures variétés d'oliviers à huile ont été plantées. Le sol y est entièrement tapissé d'Immortelles (Helichrysum italicum) ayant poussé spontanément suite à la petite canicule de 2009. Les terrasses sont soulignées, à leur base, par un couloir de romarins et, en arrière plan, par un bois de chênes verts .

fleche
fleche
plante
plante2

Au détour des chemins

Au-delà du parcours principal, le Parc regorge de petits recoins ou de grands endroits à découvrir au fil de vos visites. Bois de chênes verts, terrasses et passages bordés de rochers de granit placés il y a plusieurs millénaires par de très lointains ancêtres, petit amphithéâtre avec vue sur la mer, chacune de vos visites peut vous révéler des surprises. Et pour prolonger le plaisir, le Sentier Sauvage, qui fait le tour du Parc en surplomb, vous ouvre de nouvelles perspectives sur les jardins.

fleche
fleche
  • Inscription

    Si vous souhaitez recevoir le programme du parc, inscrivez-vous en cliquant sur le bouton ci-dessous : 

  • Inscription
    plante